Droit au savoir

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter taille des caractères
  • Taille par défaut
  • Réduire taille des caractères

Droit au savoir

3 demies journées d'études sur Handicap et enseignement supérieur : quels défis pour aujourd’hui et demain ?

Le programme :
En visio sur zoom (demander le lien : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

1er décembre 2021 – INSHEA - Gouvernance

9 h

Allocutions d’ouverture

Jacques Mikulovic, Directeur de l’INSHEA (France)

Mathias Bernard, Président de l’Université Clermont Auvergne ou son représentant (France)

Olfa Zeribi, Directrice de l’AUF Europe de l’Ouest (à confirmer)

Présentation des travaux

Florence Faberon, professeure de droit public à l’Université de Guyane et chargée de projets Handicap et Mémoire à l’Université Clermont Auvergne (France), Marie-Pierre Toubhans, coordinatrice de Droit au savoiret maître de conférences associée à l’INSHEA (France) et Michel Mercier, professeur émérite, Université de Namur (Belgique) et professeur associé, UCLille (France)

9 h 30

Handicap et gouvernance des établissements d’enseignement supérieur

Animé par Marie-Pierre Toubhans, coordinatrice de Droit au savoir et maître de conférences associée à l’INSHEA (France)

Conférence introductive

Marcelle Laliberté, Chief diversity, equity and inclusion Officer, HEC.

Autrice d'une thèse " How Commitment to Public Service Shapes Reforms and University Leadership Responses: A Qualitative Study in France."

10 h 10

Pause

10 h 20

Table ronde 1

France, Italie, Belgique, Roumanie, Maroc : des modèles de gouvernance à confronter ?

Ana-Luisa Călușeriu, responsable des coopérations francophones, Université Babeș-Bolyai (Roumanie)

Anne Fraisse, présidente de l’Université Paul Valéry – Montpellier 3 (France)

Jamal Khalil, professeur émérite de sociologie, Université Hassan II (Maroc)

Ivan Norscia, professeur associé et référent international et mobilité DBIOS, Université de Turin (Italie)

Julien Soreau, co-responsable du Groupe handicap de la Conférence des Grandes Écoles (France)

 

11h 20

Pause

 

11 h 30

Table ronde 2

Vers l’établissement inclusif : entre autonomie des établissements et politiques nationales, quel rôle des acteurs en France ?

Clémence Didier, chargée de mission pour l’inclusion des étudiants en situation de handicap, Direction générale de l'enseignement supérieur et de l'insertion professionnelle, MESRI (France)

Yves Cardellini, chargé de mission Université de Lorraine, administrateur APACHES (France)

Marie Izaute, Directrice adjointe du Pôle Autisme de l'Université Clermont Auvergne (France)

François Rezki, Directeur des études de l'IUT Carrières sociales, Université de Guyane (France)


 

3 décembre 2021 - Université de Namur – Les étudiants

8 h 45

Allocution d'accueil

Annick Castiaux, Rectrice de l'Université de Namur (Belgique)

Michel Mercier, Professeur émérite, Université de Namur (Belgique) et professeur associé à l'UCLille (France)

9 h

Les étudiants en situation de handicap

animée par Florence Faberon, Professeure de droit public à l'Université de Guyane et chargée de projet Handicap et Mémoire à l'Université Clermont Auvergne (France)

 

Conférence introductive

Marie-Pierre Toubhans, Coordinatrice de l'association Droit au savoir et maître de conférences associée à l'INSHEA (France) et Christelle Landfried, directrice du SISU administratrice de Droit au savoir (France)

9 h 30

Inclusion des étudiants en situation de handicap, dans l'enseignement supérieur, en Fédération Wallonie-Bruxelles

Florence Elleboudt de la Commission pour l'enseignement supérieur inclusif (CESI) de l'Académie pour la recherche et l'enseignement supérieur (ARES) (Belgique) et Sandrine Vieillevoye, chargée de l'accueil des étudiants en situation de handicap à l'Université de Namur (Belgique)

10 h

Pause

10 h 20

Table ronde 1 – Accessibilité et pédagogie

Sana Benbelli, Professeure de sociologie, Université Hassan II (Maroc)

Vincent Collin, Directeur des associations ’ARAPH et PATH (Belgique)

Lyana Garros, Étudiante à l'Université de Guyane (France)

Éric Martinent, Maître de conférences de droit public associé, Université Lyon 3 (France)

Ivan Norscia, Professeur associé et référent international et mobilité DBIOS, Université de Turin (Italie)

Fabienne Rakitik, Coordinatrice de la Mission Handicap de l'Université de Strasbourg (France)

François Rezki, Directeur des études de l'IUT Carrières sociales, Université de Guyane (France)

Magdi Shouaib, Professeur de droit public, Université des Émirats Arables unis (Emirats Arabes unis) et univers de Zagazig (Égypte)

Un représentant de l'Université de Cluj (Roumanie)

Un représentant de l'Université de Saint-Boniface (Manitoba, Canada)

Un représentant de la FEDE et de LADAPT (France) (à confirmer)

Un représentant du Pôle Autisme de l'Université Clermont Auvergne (France)

11 h 30

Table ronde 2 – Vie étudiante et vie de campus

Sana Benbelli, Professeure de sociologie, Université Hassan II (Maroc)

Vincent Collin, Directeur des associations ARAPH et PATH  (Belgique)

Lyana Garros, Étudiante à l'Université de Guyane (France)

Éric Martinent, Maître de conférences de droit public associé, Université Lyon 3 (France)

Ivan Norscia, Professeur associé et référent international et mobilité DBIOS, Université de Turin (Italie)

Fabienne Rakitik, Coordinatrice de la Mission Handicap de l'Université de Strasbourg (France)

François Rezki, Directeur des études de l'IUT Carrières sociales, Université de Guyane (France)

Magdi Shouaib, Professeur de droit public, Université des Émirats Arables unis (Emirats Arabes unis) et univers de Zagazig (Égypte)

Un représentant de l'Université de Cluj (Roumanie)

Un représentant de l'Université de Saint-Boniface (Manitoba, Canada)

Un représentant de la FEDEEH et de LADAPT (France) (à confirmer)

Un représentant du Pôle Autisme de l'Université Clermont Auvergne (France)

12 h 30

Pause méridienne


3 décembre 2021 - Université de Namur – La recherche

13 h 30

La recherche universitaire dans le champ du handicap

Présidé par Michel Mercier, Professeur émérite, Université de Namur et professeur associé, UCLille

13 h 30

L'enjeu des recherches concernant le handicap dans l'enseignement supérieur, notamment les "Disability studies"

Frédéric Reichhart, Maître de conférences HDR de sociologie, INSHEA (Institut national supérieur formation et recherche - handicap et enseignements adaptés)

13 h 45

Exemples de participation de personnes en situation de handicap dans les programmes de recherche concernant le handicap

 

L'expérience du Programme International d'Education à la Citoyenneté Démocratique (PIECD)

Michel Mercier, Professeur émérite, Université de Namur et professeur associé, UCLille

Expériences de recherches concernant le handicap au Maroc

Jamal Khalil, Professeur émérite de sociologie, Université Hassan II (Maroc)

 

Expériences de recherches concernant le handicap en Afrique sub-saharienne

Aggée Célestin Lomo Myazhiom, Maître de conférences HDR, Université de Strasbourg

14 h 30

Table ronde 1 - La recherche concernant le droit à la santé et à la promotion de la santé dans le champ du handicap

-       Introduction et animation par Louise Schinckus

-       Sana BenBelli, Université de Casablanca : approche sociologique

-       Mélanie Papia, Inclusion asbl et Louise Schinckus, ARAPH/ Handicap et Santé: l'accessibilité aux soins de santé

-       Amandine Renard, Centre de Ressources Autisme Namur, et Alice Suls, Association des parents pour l'épanouissement des personnes autistes (APEPA) : projet CRAN

-       Joëlle Berrewaerts et Céline Michel : projet Handicaps et Sexualités

-       Audrey Quinaux : projet Badiane

-       Alexandra Franquet, chercheuse à l'Université de Mons : projet Parentalité

-       Débat avec le public

 

15 h 30

Pause

15 h 50

Table ronde 2 - Les recherches concernant l'utilisation de techniques et de technologies d'intervention

-       Introduction et animation par Vincent Collin.

-       Céline Hupet, Catherine Bringiers et Alice Suls : projet TAC (Technologie/Autisme/Communication)

-       Sterenn Holler : projet Prêt Accompagnement

-       Pierre Muraille : projet Tactiles

-       Vincent Collin : projet scolaire : Matérielothèque

-       Vincent Leone : la place de l'utilisateur

 

16 h 50

Clôture des travaux

Florence Faberon, professeure de droit public à l’Université de Guyane et chargée de projets Handicap et Mémoire à l’Université Clermont Auvergne (France), Marie-Pierre Toubhans, coordinatrice de Droit au savoiret maître de conférences associé à l’INSHEA (France) et Michel Mercier, professeur émérite, Université de Namur (Belgique) et professeur associé, UCLille

 

Décret portabilité des aménagements d'examens de l'enseignement supérieur

Le décret n°2021-1480 du 12 novembre 2021 relatif à l'organisation des classes préparatoires aux grandes écoles et à la continuité des aménagements des épreuves des examens ou concours de l'enseignement supérieur pour les candidats en situation de handicap a été publié.

Consulter le texte :

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000044319445

Ce qu’il faut retenir

1.       CPGE : la commission chargée de délivrer une attestation descriptive du parcours de formation en CPGE suivi par l'étudiant s’appelle commission d’évaluation.

2.       Pour les candidats en situation de handicap qui dépendent des ministères de l’enseignement supérieur et de la recherche, de la culture et de la défense pour ce qui concerne les écoles d'ingénieurs sous tutelle de la direction générale de l'armement du ministère de la défense.

A compter du 1er janvier 2022 :

Les aménagements possibles définis dans le code de l’Éducation (les conditions de déroulement des épreuves, la majoration du temps, la conservation des notes, l’étalement sur plusieurs sessions, des adaptations ou dispenses d’épreuves prévues par arrêté) concernent également les candidats qui dépendent du ministère de la défense pour ce qui concerne les écoles d'ingénieurs sous tutelle de la direction générale de l'armement du ministère de la défense (jusqu’à présent seuls les candidats des ministères de l’enseignement supérieur et de la recherche et de la culture étaient cités) .

Une date limite de demande d’aménagements, comme cela existe dans l’enseignement secondaire est introduite. La demande doit être formulée au plus tard à la date limite d'inscription à l'examen ou au concours concerné, sauf dans le cas où la situation de handicap s'est révélée ou s'est modifiée après cette échéance.

Les aménagements des conditions d'examen de l’enseignement supérieur accordés au candidat s'appliquent tout au long de la formation qui conduit au diplôme ou titre préparé sauf si :

-          le candidat demande que ces aménagements soient revus (il doit alors effectuer la procédure habituelle) ;

-          la réglementation de l’examen évolue et tout ou partie des aménagements ne sont plus autorisés. Le candidat conserve les aménagements accordés qui restent autorisés, ceux qui ne sont plus autorisés par ce règlement sont abrogés. C’est l’autorité administrative qui informe le candidat, elle peut lui proposer d’autres aménagements, le candidat peut également demander de nouveaux aménagements selon la procédure habituelle (sans date limite).

Les aménagements du baccalauréat accordés au candidat s’appliquent pour les concours sauf si :

-          le candidat renonce à ces aménagements (la demande doit être adressée à l’autorité administrative au plus tard à la date limite d’inscription)

-          le candidat demande que ces aménagements soient revus (il doit alors effectuer la procédure habituelle)

-          la réglementation du concours ne permet pas tout ou partie des aménagements. C’est l’autorité administrative qui informe le candidat qui peut demander de nouveaux aménagements selon la procédure habituelle (sans date limite).

Vous avez entre 18 et 30 ? Répondez à l'enquête sur l'insertion professionnelle des jeunes en situation de handicap !

L’AGEFIPH, l’IFOP, LADAPT, le CNCPH, Droit au savoir,  le FIPHFP, l'UNML et 100% Handinamique s’associent pour réaliser une grande enquête portant sur l’accès à l’emploi post-Covid des jeunes en situation de handicap.

Ce questionnaire s’adresse aux jeunes en situation de handicap âgés de 18 à 30 ans.

Votre participation à cette enquête nous est précieuse.

Les résultats nous aideront à mieux orienter nos politiques d’accompagnement.

Vous pouvez participer à cette consultation jusqu’au 30 septembre.

Vos réponses au questionnaire sont confidentielles, les résultats ne seront exploités qu’à des fins statistiques.

L’Ifop garantit l'anonymat de vos réponses et l'impartialité dans l'analyse des résultats.

Vous pouvez par ailleurs solliciter une personne de votre choix pour vous aider à répondre.

Compter une dizaine de minutes pour répondre à ce questionnaire.

Merci !

Répondre au questionnaire


Salon Jeunes d'Avenirs Ile-de-France

Droit au savoir sera présente les 14 et 15 septembre prochain.
Retrouvez toutes les informations (inscription, parcours, conditions) sur le site du Salon :

Page 1 sur 56

L'association

L'Association nationale pour le Droit au Savoir et à l'Insertion professionnelle des jeunes personnes handicapées, Droit au Savoir, créée en décembre 2001 regroupe 10 associations fondatrices (AFM, ANPEA, ANPEDA, APAJH, APF, FSEF, GIHP, LMDE, UNAFAM, CFPSAA) représentant tous les types de handicap pour promouvoir et soutenir la scolarisation au-delà de 16 ans et la formation professionnelle des jeunes en situation de...

Lire la suite...

Agenda

No current events.

Vous êtes ici : Accueil

Ce site enregistre des cookies sur votre ordinateur pour vous fournir une meilleure expérience.

EU Cookie Directive plugin by www.channeldigital.co.uk